jeudi 9 août 2012

6 étapes pour arnaquer aux nouveaux auto-entrepreneurs


Voulez-vous devenir riche en arnaquant aux nouveaux auto-entrepreneurs ? Il y au moins six entreprises qui le font (Inforegistre, Registre des créations, Registre APE, Info-kbis, Info-siret, etc.), vous pouvez le faire aussi ! Profitez vous du gouvernement de merde (cela applique tant au gouvernement Hollande comme au gouvernement Sarkozy), ils ne préoccupent pas des pauvres et ne feront rien pour empêcher vos escroqueries. Voici les 7 étapes :

1) Créer une société à responsabilité limitée ou une structure similaire. Préférablement en France, mais il y en a qui le font même à l'étranger. On pourrait même ne rien créer et faire semblant d'être une société mais la plupart des arnaqueurs tels qu'Inforegistre, Registre des créations, Registre APE, Info-kbis, Info-siret, etc., sont dérrière de vraies sociétés. Prix: environ 60 eur (les seuls coûts obligatoires sont les droits de greffe, le capital n'est pas un dépense).

2) Faire un site web de la société. La liste doit inclure un listing de sociétés, avec la possibilité de trier par commune, activité, etc. On peut contracter un étudiant ou le faire soi même sur la base d'un modèle. Prix: environ 300 eur.

2) Se souscrire à infogreffe.fr pour recevoir les données de nouvelles immatriculations d'auto-entrepreneurs. On obtient le nom, l'adresse, l'activité, la date de création, etc. On peut bien entendu trier pour ne pas recevoir toutes les immatriculations. Par exemple, les avocats et les métiers similaires probablement sont mieux renseignés et ne tomberont facilement dans le piège. Peut-être les étrangers sont plus "intéressants" que les Français parce qu'ils ne connaissent pas la bureaucratie/langue nationale. Chaque ensemble de données d'une immatriculation coûte 0,31 EUR.

3) Écrire, le plus tôt possible, aux adresses reçues avec une lettre qui ait l'air d'être d'un organisme officiel.  Le lecteur doit avoir l'impression qu'il faut payer obligatoirement une somme d'argent (alors que c'est faux). Nous recommandons de faire payer environ 200 euros, mais il ne faut pas choisir un chiffre rond, qui aurait l'air plus suspicieux. Pour minimiser les soucis légaux, il convient d'écrire en lettre minuscule que c'est un service optionnel. Il faut absolument donner un délai de paiement, pour éviter que les victimes aient le temps de découvrir que c'est une arnaque. Aussi, il est recommandable d'inclure les enveloppes de réponse. 
Pour minimiser le travail de cette étape á l'heure d'envoyer les lettres, il est recommandable d'utiliser les fonctions avancés d'un logiciel tel que Word (insérer automatiquement les champs du nom, adresse, activité, etc.).

4) Les autorités ne feront rien pour vous empêcher de continuer vos arnaques, mais il y aura certainement des internautes qui dénonceront vos abuses. Envoyez des courriels menaçants pour qu'ils enlèvent toute mention à votre société.

5) Recevoir des quantités énormes d'argent.
En France, chaque années sont créées environ 400.000 entreprises individuelles/autoentrepreneurs.
Estimons:
- qu'on trie (voir 4) le nombre de lettres et on envoie 200.000 lettres.
- un taux de réponse du 5% (très raisonnable) => 10.000 personnes arnaquées, à 200 euros chacun => Revenue : 2 millions d'euros par an
- prix des lettres envoyés: 200.000 x (prix des données d'infogreffe: 0,31 EUR + prix d'une lettre: 0,60 EUR) = 182.000 euros
- prix d'un avocat pour menacer les défenseurs des victimes, (voir 4), etc. 3000 eur.
- prix site web: 300 eur
- prix constitution société: 60 eur
- Bénéfice: 1.814.640 euros par an!

6) Renvoyer une lettre l'année prochaine aux ceux qui sont tombés dans le piège pour demander le renouvellement. Le bénéfice augmentera ainsi chaque année.

Cet article est ironique. Si vous suivez ces étapes peut-être vous pourrez arnaquer quelqu'un mais un jour la justice vous fera payer. Et, en attendant la justice, depuis ce blog nous vous démasquerons et nous alerterons tous les collègues auto-entrepreneurs :)

6 commentaires:

  1. moi, moi aussi je viens de recevoir 247 euros a régler avant le 30/08/2013 si non sa serai 375 euros,se courrier m'a etais envoyer par le repertoire du commerce et des entreprises le 10/08/2013.Aussitôt je me renseigner et grace a votre cite il vonr pouvoir attendre lonptemps.y a t il eu des personne qui on reçut des relance, merci. je te remerci pour cette infos

    RépondreSupprimer
  2. MERCI BEAUCOUP POUR CET ARTICLE, MAIS MOI ON M A ARNAQUé PRESQUE 300 EUROS, ET à LA RECEPTION D UN AUTRE COURRIER D UN AUTRE ORGANISME, JE ME SUIS POSEE DES QUESTIONS, MEME S ILS ECHAPPENT à LA JUSTICE DES HOMME, UN JOUR LE DIEU DE LA NATURE LES CHOPERA...

    RépondreSupprimer
  3. je viens de recevoir un paiement de 198.00 euro à régler dans les 8 jours et par chèque à info-siret service inscription cs 40702 75082 paris cedex 02. Voila, c'est pour de la publicité sur internet c'est une arnaque l'orque l'on va en réunion d'information ils nous en parlent comme ça les arnaqueurs pourront toujours attendre.

    RépondreSupprimer
  4. bonjour a tous, moi aussi recu ce papier;et grace a ce blog,je n ai pas paye..et surtout merci a charlie pour son blog,tu nous evites bien des soucis;merci merci infiniment !!!!

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,
    Voici la 2ème lettre en 1 mois que je reçois d'une société nommée Centre National des Entreprises, j'ai vu l'arnaque la 1ère et la 2ème fois, mais je trouve alarmant que les autorités laissent aller...Combien d'arnaqués faut-il pour que quelque chose se passe dans ce pays ?

    RépondreSupprimer